Petit festival rock en provence dans une jolie salle de spectacle, mais malheuresement au beau milieu de nulle part, à une trentaine de kilomètres d'Avignon, le public était divisé en 2: les fans (et familles) des premières parties, des groupes locaux; et les quelques éberlues fans de Waltari.

Il y avait en fait 2 scènes: une toute petite pour le duo destroy "Out of School Activities", et la scène principale.
En ouverture, puis en entracte, le duo "Out of School Activities" nous balancèrent leur punk/coldwave destroy sous le rythme endiablé de leu boite à rythmes. Leur musique et leur look, le guitariste sorti tout droit d'une prison de bande dessinée des années 50 avec un bandeau sur les yeux, et son bassiste travesti, vétu d'une jupe cuir et de bas résilles, m'ont rappelé le "Jad wio" des premiers temps. Ce ne fût musicalement pas très varié, mais cette scène décalée offre l'avantage de ne pas laisser de temps morts entre les changements de matos de la scène principale; et j'avoue que ce duo ne s'est jamais laissé démonté par le manque d'ambiance.
Ils ont joué leur rôle à fond.

Ensuite vient le groupe "THINK", venant d'Arles, jouant un rock nu-metal de très bonne facture mais une voix un peu trop aigue à mon goût; et un son un peu moyen.
Retour au duo destroy le temps que "PASS", groupe nimois, installe son matos. Et là, bonne surprise, entre un style "No one is innocent" et celui de "LUKE", le chanteur dégage une superbe énergie (à la Kmar en +) et nous propose des compositions variées et intelligentes, sans fausses notes. Encore dommage que le public n'ait pas été là. Pour la deuxième entracte, OOSA repris son chant de bataille éraillé, le temps que Waltari s'installe.

700 km depuis Paris, et je l'avoue, j'avais un peu honte du peu de monde. Je pensais que tout le sud aurait débarqué voir ce métal hétéroclite. Mais bon, il y a vait quelques gros fans (déjà habitué à faire 2000 bornes pour être dans une salle de 200 personnes) et cela rassure. Dommage que la salle soit si immense. Bref, Kartsy débarqué et entama "In the cradle", bien plus concentré sur sa basse que d'habitude.

Ils jouèrent un set nickel, tel des pros, avec un son presque parfait (la batterie en deça, malheuresement). Pour ce premier soi, des morceaux plus pop: le métal sera pour dimanche soir pour les hardos!

La setlist:

  • In the Cradle
  • Till the Music nation
  • So fine
  • Stars
  • Dubbed world
  • Broken Bizarre
  • Far away
  • Liissteri nakki
  • Pala leipää (un morceau de pain)
  • Endless Highway
  • Atmosfear
  • One day
  • Dedicated To The Flyers
  • Move
  • No Limit (2 unlimited)
  • Symphony of destruction (Megadeth)

Quelques liens sur Waltari:

Ecouter quelques morceaux

Get the Flash Player to see this player.