Ancienne version du blog :) Merci d'aller sur la nouvelle version: www.atoma.org/atopia-v3
Atoma logo

Ancienne version du blog :) Merci d'aller sur la nouvelle version:
www.atoma.org/atopia-v3

2013/12/28

· Palmares 2013

Palmares 2013Petit retour sur cette année

Comme chaque année, je reliste mes petits bonheurs culturels et médiatiques; et malgré la morosité économique, ce fût pour ma part une année excellente d'un point de vue musique!



Albums de l'année 2013

Alors là, des baffes, des surprises, des baisers et des putains de petits plaisirs, avec tout en haut du panier l'ovni musical de l'année: 6:33 & Arno STROBL.

ANATHEMA  Steven WILSON  David SHAW & The BEAT
  1. 6:33 & Arno STROBL - The Stench From The Swelling (a true story)
  2. Steven WILSON - The Raven That Refused To Sing
  3. David SHAW & The BEAT - So it goes
  4. FISH - A Feast of consequences
  5. HAKEN - The Mountain
  6. SHINING - One One One
  7. AMPLIFIER - Echo Street
  8. SEMANTIC SATURATION - Solipsistic
  9. KINGCROW - In crescendo
  10. MINOTAUR PROJECT - Echo Mirage

Mentions Spéciales: (Albums loupés les années précédentes)

  1. SHINING - BlackJazz (2010); certainement l'ovni musical de la décennie
  2. DARK SUNS - Orange (2011); un rock-prg hippy

Livres de l'année 2013

Et bien cette année, j'ai nettement moins lu que d'habitude, d'une part à cause du boulot où il faut rattrapper les activités les Week-ends, et d'autre part, à cette satanée saloperie de Candy Crush et autres jeux à la con sur ma tablette...
Bref, cette année, place à un petit français qui m'a bien surpris: Bernard Minier.

  1. Bernard MINIER - Glacé
  2. Michael CONNELLY - The Black Box
  3. Robert WILSON - Capital Punishment
  4. Irvine WELSH - Skagboys
  5. mark BILLINGHAM - Rush of Blood
  6. Chuck PALAHNIUK - Damned
  7. Olen STEINHAUER - L'issue

Films de l'année 2013

Cette année, pas de coup de coeur, si ce n'est quelques déceptions. Evidemment, je place Gravity en tête pour ce magnifique tour de force visuel, juste devant Quentin Tarantino et son Django déchainé.
La surprise vient d'un des réalisateurs que je trouve mauvais: Gore Verbinski, qui signe avec son "Lone Ranger" un amusant Western rappelant quelques grands films de l'époque.

  1. GRAVITY de Alfonso Cuarón
  2. DJANGO UNCHAINED de Quentin Tarantino
  3. ELYSIUM de Neill Blomkamp
  4. WORLD WAR Z de Marc Forster
  5. LONE RANGER de Gore Verbinski
  6. LES AMES VAGABONDES d'Andrew Niccol
  7. LES AMANTS PASSAGERS de Pedro Alomodovar
  8. THE PLACE BEYOND THE PINES de Derek Cianfrance
  9. ZERO DARK THIRTY de Kathryn Bigelow

Autres évènements de l'année

  • Les hommes de l'année: Et bien toujours nos chers journalistes, qui n'ont décidement aucune mémoire, et ne savent plus chercher l'info. Ils préfèrent récolter l'opinion de la ménagère de 50 ans (ou de l'enfant de 6 ans) au lieu d'enquêter et de chercher la vérité.
  • Les hommes de l'année: Et mention spéciales aux patrons "financiers", qui oublient que la valeur humaine est notre plus grande richesse.
  • La série Télé: BREAKING BAD; avec une 5eme saison renversante
  • Concert: SHINING!!! Ce fût court, mais putain qu'ils sont excellents ces norvégiens.
  • L'objet:mon VTT électrique.
shadowbox

2013/12/11

· La répartition de la richesse aux USA

Voici une étude stupéfiante (en anglais) sur la réalité de la répartition de la richesse aux USA, et comment nous la percevons.
Les gens ont presque une vue "socialiste" de la répartition du pays, en disant que le top 20% de la population ne devrait détenir plus des deux tiers des richesses du pays. En fait, dans la réalité:

  • 1% de la population (soit 3 millions de personnes) détiennent 40% de la richesse du pays
  • Ces fameux top 20% de la population (soit 60 millions de personnes) détiennent 93% de la richesse du pays.
  • 30% de la population (soit 90 millions de personnes) ne détiennent aucune richesse.

Évidemment, c'est le fruit (et méfaits) de la capitalisation à outrance et surtout, les effets du temps, où la richesse se développe d'elle même: il serait presque plus facile de s'enrichir que de consommer sans fin. L'étude reste quelque peu simplifiée, mais elle a le mérite de synthétiser en quelques graphiques des évidences.
L'ironie de l'histoire est de voir qu'en fait, depuis le Moyen-âge, rien a changé, c'est toujours une infime minorité qui détient la grande majorité de la richesse.

Qu'en-est-il des chiffres sur la France? Ils doivent malheureusement s'y rapprocher, du fait que nos économies se basent sur des critères malthusiens, dans lesquelles il est plus facile de ponctionner (taxer) le plus grand nombre pour amasser le plus de revenus.
Pour rappel, avec 3 millions de personnes au SMIC, le salaire médian (le juste milieu) en France est un peu moins de 1750 €uros (contre une moyenne de 2200 €uros); et le top 10% touche plus de 3500€ net (voir données INSEE 2011))
Et rappelons que nos politiques sont bien au-delà de ces 3500€ nets, avec des avantages fiscaux, d'indemnités et de retraite... mais normal, ce sont l'élite de notre nation :)

shadowbox

2013/12/07

· BIG DATA de Viktor Mayer-Schönberger et Kenneth Cukier

BIG DATA de Viktor Mayer-Schönberger et Kenneth Cukier Tous les 2/3 ans je me plonge dans un livre sérieux, à tendance économique et/ou technologique.
Cette année, je me lance dans ce livre très intéressant sur l'émergence du Big Data dans la vie de tous les jours.

Résumé:
Internet, les smartphones, les réseaux sociaux et toute la multiplication des capteurs de données provoquent une croissance exponentielle des données qui nous permettent de découvrir et de mieux visualiser tous les effets de masse, et les nouvelles tendances. Ce changement d'échelle conduit à un changement d'analyse. Le statisticien et sa sélection de l'échantillon représenttatif n'a plus de sens. Cette masse de données, le Big Data, bouleverse la nature de l'entreprise, mais également celle du gouvernement et bien sûr, la façon dont nous vivons tous, de nos ennuis de santé, de notre éducation jusqu'à toutes nos envies. Avec les "Big data", tout semble devenir prédictif.

Avec les éminents Viktor Mayer-Schönberger (de l'Oxford Internet Institute) et Kenneth Cukier (de "The Economist"), Big Data nous dévoile avec des exemples fascinants cette nouvelle façon de penser et des enjeux et menaces que le Big Data représentent pour nos sociétés, et surtout sur notre libre arbitre.

Ma note: ma note

Remarque: lu en anglais

Ma critique:

Lire la suite

shadowbox

Ancienne version du blog :) Merci d'aller sur la nouvelle version:
www.atoma.org/atopia-v3

La citation du jour

shadowbox