Stuart MacBride - Birthdays For The Dead

Stuart MacBride - Birthdays For The Dead Je ne m'étais pas encore attaqué à Ash Henderson, un des héros créés par le facétieux écossais Stuart McBride. En avant pour des enquêtes saignantes!
Intrigue: L'inspecteur Ash Henderson a un terrible secret qui pourrait lui couter son poste, et l'enquête qui est sa raison de vivre.
5 ans auparavant, sa fille Rebecca a en effet disparu la veille de ses 13 ans. Et depuis, chaque année il reçoit comme cadeau d'anniversaire une photo de sa fille séquestrée et terrifiée.g

Rebecca est en fait l'une des victimes du Serial Killer appelé "le père anniversaire", qui kidnappe et mutile jusqu'à la mort des jeunes filles à la veille de leurs 13 ans, et qui chaque année envoit aux parents les photos de ses terribles actes.
Ash Henderson veut à tout prix retrouver l'assassin et que son secret reste inviolé, mais l'arrivée d'une nouvelle profileuse et la découverte des reste de 2 jeunes filles font que l'inspecteur est sur le point de rupture. Et sa situation personnelle ne va pas l'aider à retrouver à temps l'assassin avant que celui-ci s'attaque à sa douzième victime...

Remarque: lu en anglais
Titre français: non publié
Ma note: ma note
Ma critique:...

Stuart MacBride, auteur écossais à succès de polars picaresques, change un peu de registre. L'écrivain nous plonge dans un nouveau niveau de violence et son humour féroce est nettement plus cynique et moins présent, et surtout bien moins bienveillant envers ses personnages. Ash Henderson est fait un flic dur, violent, qui n'hésite pas à outrepasser la loi pour arriver à ses fins.
Il faut dire que la vie ne lui a pas fait de cadeau: sa fille a été tuée par un serial-killer et il doit cacher ce fait à ses supérieurs. Et le seul cadeau qu'il reçoit est chaque année, une photo encore plus terrible de sa fille, séquestrée, terrifiée et de plus en plus mutilée. Pour couronner le tout, cette disparition a fait plongé son couple dans la tourmente et pour payer ses traites, il a du emprunté à la pègre locale. Le voilà seul, ruiné, endetté jusqu'au cou, et aucune piste pour retrouver l'assassin.

Et il se sent au cœur de la tourmente avec la découverte de 2 corps de jeunes filles retrouvées dans un parc en friche. Il est terrifié à l'idée qu'un de ses restes soient celui de sa fille et qu'on lui retire l'affaire. Il doit faire vite, quitte à faire mal, et il va faire mal. Sa violence inné va le pousser dans ses derniers retranchements et vers un point de non retour.

Nous sommes donc assez loin des aventures picaresques de Logan McRae, où l'auteur écossais porte une bienveillance d'amour vachard envers son héros. Là, il va jusqu'au bout et met son inspecteur au plus profond des emmerdes. C'est nettement plus féroce, un peu moins drôle mais tout autant jubilatoire. Ash Henderson encaisse les coups et en redonne, mais cette violence s'inscrit dans une spirale infernale et on se demande comment il va s'en tirer.
Les principales marques d'humour portent plus sur ces personnages secondaires, ces geeks et autres personnes décalées, que Stuart McBride affectionne tant, comme la nouvelle psy et profileuse Alice McDonald, pleines de TOC et de tics. Il y a un humour décalé avec cette violence de son flic, et tout cet univers asocial et associable qui l'entoure. C'est l'inspecteur qui devrait devenir fou alors que c'est le monde autour de lui qui l'est. C'est résolument l'œuvre la plus noire de l'écrivain, avec un humour au vitriol, et au final, une réussite. Cela change de ses autres romans, de cotoyer un flic dur, avec une certaine droiture (celle du poing?), et qui se bat contre vents et marées au péril de sa vie, et de celle de ses proches. La descente sur Bath est l'une des scènes les plus saignantes et brutales que l'auteur nous ait offert, et d'un autre côté, assez drôle et décalé: il n'y a pas que l'Ecosse qui va de travers: c'est toute la perfide Albion!

Au final, Stuart Macbride nous dévoile un nouveau flic dur et malchanceux, obnubilé par son enquête qu'il se tire même une balle dans le pied (au sens propre et a figuré), j'ai hâte de découvrir la suite des aventures de l'inspecteur, et comment il va pouvoir s'en sortir de ce guêpier dans lequel il a plongé corps et âmes: à découvrir dans "Song for the Dying".

Références

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/721

Fil des commentaires de ce billet