Biographie et bibliographie 

Douglas Kennedy




Identité:

Nationalité:
Américaine
Né le:
1955-01-01 á New-York (NY), USA
Métiers:
Écrivain, (ancien régisseur, administrateur de théâtre, journaliste)
SiteWeb:
Autre:

Biographie:

Ayant commencé dans le métier du théâtre (régisseur, administrateur), il s'est tourné peu à peu à l'écriture et écrivant des pièces et en publiant des articles pour la presse.
Après avoir connu des hauts et des bas à Dublin, c'est à Londres qu'il se lance dans sa carrière d'écrivain, la nuit, et journalistique, le jour.

Après quelques premiers bons romans, c'est avec "The Dead heart" et "The Big Picture" qu'il connait un succès international.
Depuis, il vit entre Londres, Paris, Berlin et Wiscasset (MA - USA).

Recompenses:

    •1998 : WH Smith Thumping Good Read Award pour The Big Picture (L'Homme qui voulait vivre sa vie)
    •2003 : Prix littéraire Lucien-Barrière du Festival du cinéma américain de Deauville pour Rien ne va plus (Belfond, 2002).
    •2006 : Chevalier des Arts et des Lettres.
    •2009 : Grand Prix du Figaro Magazine, décerné à Douglas Kennedy pour l'ensemble de son œuvre,

Mon Avis:

Son style décrit d'un oeil acerbe certains côtés des États-Unis d'Amérique, dénonçant notamment le paradoxe du système américain: business, puritanisme religieux et réussite sociale.
La plupart de ses héros se retrouve dans l’œil du cyclone où ils ne peuvent sortir, sans y laisser leur peau, ou une partie d'eux-même.

Auteur de thrillers psychologiques à ses débuts, il a opté pour des histoires d'amours tragiques, où ses héroïnes se retrouvent coincées dans leurs relations, avec d'éternel questionnement sur leur véritable aspiration.
Destiné à un public plus féminin, j'ai délaissé Douglas Kennedy.

Le meilleur:
The Big Picture (l'homme qui voulait vivre sa vie)


Les principaux livres de Douglas Kennedy


Année Nom livre (vo) Genre Note /10 Avis

Mes conseils:



Ses oeuvres majeures

  • 1994 - Cul-de-sac / piège nuptial (the Dead Heart): Nicholas Hawthorne s'en va découvrir l'Australie et mettra plus de 2 ans à s'en sortir!
    Mon avis: très drôle et très isginficatif des histoires oppressantes dans lesquels se plongent ses héros.
  • 1997 - L'Homme qui voulait vivre sa vie (The Big Picture): Ben Bradford a réussi. La trentaine, avocat compétent, un beau poste dans l'un des plus grands cabinets de Wall Street, un salaire à l'avenant, une femme et deux fils tout droit sortis d'un catalogue Gap. Sauf que cette vie, Ben la déteste. Il a toujours rêvé d'être photographe.
    Mon avis: Titre nullissime en Français; et pourtant, l'un de mes meilleurs livres! un MUST!!!
  • 1998 - Les Désarrois de Ned Allen (The Job): Jeune golden boy au talent exceptionnel, Ned Allen se voit licencié lors du rachat de son entreprise, suite à un coup de gueule... un coup de poing malheureux, et voilà sa réputation en miettes. Toutes les portes se ferment devant lui, le chômage dure, désespérant...
    Mon avis: Titre toujours aussi pathétique, et thriller assez bien réussi, dans la lignée de The Big Picture, à la différence que Ned ne choisit pas non plus son destin.
  • 2001 - La Poursuite du bonheur (The Pursuit of Happiness): Dans l'Amérique de l'après-guerre minée par ses contradictions, des années noires du maccarthysme à nos jours, La poursuite du bonheur nous plonge au coeur d'une magnifique histoire d'amour.
    Mon avis: Très bon roman, dans un autre style, qui est désormais celui de Douglas Kennedy. Plus destiné à un public féminin.
  • 2002 - Rien ne va plus (Losing It) : Comme tous les scénaristes d'Hollywood, David Armitage aspire à devenir riche et célèbre. Marié depuis onze ans à Lucy et père d'une petite Caitlin, il ne supporte plus la médiocrité d'une vie rythmée par des disputes incessantes. Mais alors qu'il pense sa carrière mort-née, l'incroyable se produit : l'un de ses scénarios, acheté par la télévision, connaît un succès retentissant. Nouvelle coqueluche d'Hollywood, David peut enfin mener l'existence dont il avait toujours rêvé, au côté d'une jeune productrice aux dents longues... Jusqu'au jour où Philip Fleck, un milliardaire cinéphile, lui propose une étrange collaboration... Sans le savoir, David tombe alors dans un engrenage infernal dont il ne pourra sortir qu'au prix d'un vraie remise en question.
    Mon avis: Ersatz de The Job en plus drôle et léger.
  • 2003 - Une relation dangereuse (A Special Relationship) : Sally est journaliste américaine, en première mission à l'étranger Elle reconttre Tony, angalis et lui aussi reporter. C'est le coup de foudre. Elle décide de s'installer en Anglettre. Mais Sally ignore encore que le rêve va virer au cauchemar. Vivre en Angleterre et avec son mari est bien plus difficile à ce qu'il ne parait.
    Mon avis: Version de The Job au féminin. C'est bien écrit et imaginé mais c'est le dernier livre que j'ai lu de Douglas Kennedy. Je suis déçu par cette approche systématique de faire vibrer la lectrice, que le lecteur.
  • 2005 - Les Charmes discrets de la vie conjugale (State of the Union )
    Mon avis: non lu
  • 2007 - La Femme du Ve (The Woman in the Fifth)
    Mon avis: non lu
  • 2009 - Quitter le monde
    Mon avis: non lu
  • 2011 - Cet instant-là (The Moment)
    Mon avis: non lu
  • 2013 - Cinq jours
    Mon avis: non lu
  • 2015 - Mirage
    Mon avis: non lu
  • 2017 - La Symphonie du hasard - Livre 1/2/3 (The Great Wide Open)
    Mon avis: non lu

3 de ses livres ont été adaptés au cinéma

  • 1997 : Bienvenue à Woop Woop (Welcome to Woop Woop), film de Stephan Elliott, avec Johnathon Schaech; d'après "The Dead Heart".
  • 2010 : L'Homme qui voulait vivre sa vie, film français de Éric Lartigau, avec Romain Duris, Catherine Deneuve, Marina Foïs et Niels Arestrup.
  • 2011 : La Femme du Ve, film de Pawel Pawlikowski, avec Kristin Scott-Thomas et Ethan Hawke.



Retour à mes auteurs favoris