In the cold dark ground de Stuart MacBride

Stuart MacBride - In The Cold Dark Ground Continuons avec le trucculent Stuart McBride qui pour une fois devient sérieux et glauque avec son inspecteur.

Intrigue:
Basé au nord de la province d'Aberdeen, l'inspecteur Logan McRae voit des jours sombres personnels s'annoncer: il va devoir débrancher sa compagne, dans le coma depuis bien trop longtemps et dont la santé se détériore de jour en jour. Tout comme la santé du vieil Wee Hamish Mowat, l'un des parrains de la pègre local, qui a pris en affection l'inspecteur et qu'il a désigné comme successeur légal testamentaire pour éviter une guerre des gangs: ses associés voient cela d'un très mauvais oeil et seraient bien tenter de liquider l'inspecteur.

Professionnellement, il est également au milieu d'une tempête. Il est sous les feux des affaires internes qui lui mettent la pression pour qu'il fasse parler son ancien chef, la facétieuse Roberta Steel, qui a vraisemblablement falsifié des preuves. Et il doit gérer la très difficile et irrascible inspectrice de l'anti-gang de Glasgow, qui vient juste d'arriver, venant enquêter sur le meurtre d'un patron d'entreprise, qui semble avoir été victime d'une vengeance de la pègre.
Logan McRae va devoir affronter tout le monde, et ses pires craintes, et ne compter que sur lui-même, et sans doute enfreindre la loi, s'il espère s'en sortir.

Ma note: ma note
Remarque: lu en anglais
Ma critique:...

Pour les dixièmes aventures de l'inspecteur Logan McRae, son auteur ne fait pas dans la dentelle et en a fini de jouer avec lui: c'est le polar de la série le plus sérieux jusqu'ici. Son humour féroce est bien caché sur une ambiance mortifère et d'une très profonde noirceur. En effet, cela commence tristement avec la mort annoncée de sa compagne Samantha, dans le coma depuis bien trop longtemps. Son été végétatif s'est détérioré depuis peu et il doit mettre un terme à cette vie gâchée: plus aucun espoir n'est permis. L'inspecteur en perd son flegme et sa bonhommie légendaire: il va ne plus avoir personne à qui se confier et cela l'angoisse terriblement.
Et pas moyen de se sentir épaulé par son ancienne chef, Roberta Steel, venue pour aider à la recherche de l'étrange disparition d'un chef d'entreprise. Elle est toujours autant égoïste et imbue de sa personne. Le pire dans tout cela est que les affaires internes enquêtent sur elle, elle aurait vraisemblablement falsifié des preuves pour mettre en prison un serial-violeur (lire "Now we are dead"). Malgré le terrible caractère de l'inspectrice, il aimerait bien l'aider, mais les affaires internes mettent une pression folle pour qu'il confirme leurs soupçons.

L'autre point personnel qui l'accapare est qu'il est désigné comme le successeur légal testamentaire devant gérer la prochaine disparation de l'un des parrains de la pègre local: Wee Hamish Mowat. Le vieux parrain voit en lui le meilleur moyen pour que son empire ne sombre pas dans une guerre des gangs, voir même un déchirement sanglant entre chacun des associés. Et ses associés, en particulier le monstrueux Reuben, sont prêts à en découdre, voire à liquider l'inspecteur, pour prendre les rênes du pouvoir mafieux.
L'inspecteur McRae est prévenu: sitôt la mort annoncé du vieux parrain, ses jours sont contés: il va devoir trouver un moyen de neutraliser Reuben, par tous les moyens.

C'est donc dans ce climat mortel qu'est planté le décor, et que l'inspecteur doit résoudre l'enquête du moment: la disparation d'un chef d'entreprise. Le corps mutilé retrouvé dans les bois semblent être lui, mais pourquoi ce crime a le mode opératoire de la pègre de Glasgow. La guerre de succession aurait elle déjà commencé avec l'arrivée des pègres d'alentour, profitant de la faiblesse du vieux Mowat.
Comme on sait que Stuart McBride aime en rajouter, il en profite pour faire venir un inspectrice encore plus terrible dque Roberta Steel! L'inspecteur va devoir avaler des couleuvres, que dis-je, des boas constrictors, et on décèle l'humour vachard de l'écrivain pour son héros. C'est à partir de là que l'humour noir commence à prendre le dessus. Notre héros en prend vraiment plein la gueule, je crois que je disais cela dans son précédent livre, et sans doute dans chacun des précédents. Mais là, il n'y va pas de mains mortes, et on sait comment va se terminer le livre, par la confrontation avec Reuben.

Toute la force du livre est donc cette constrction machiavélique pour pousser à bout l'inspecteur, pour le pousser à commettre l'irréparable: l'assassinat prémédité de la pire des raclures. Et d'un autre côté, l'auteur nous vante les qualités humaines et morales de son inspecteur. On dévore les pages pour savoir comment cela va se terminer, comment le jeune écossais va pouvoir sortir de ce piège labyrinthique.
Comme on peut s'en douter, il s'en sortira, et l'auteur a trouvé des situations assez épiques et surprenantes. Même si c'est limite too much, je dis "Chapeau Monsieur MacBride" et ravi de découvrir les aventures de ce malheureux McRae.

Références

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/703

Fil des commentaires de ce billet