Bookz > Ma bibliothèque

Maurice Dantec:

Maurice DantecMaurice Georges Dantec dit Maurice G. Dantec, est né le 13 juin 1959 à Grenoble et mort le 26 juin 2016 au Canada, des suites d'une crise cardiaque àl'âge de 57 ans. Il a vécu toute sa vie en région parisienne du côté d'Ivry. Depuis les années 2000, il s'est exilé au Canada et s'est fait naturalisé canadien. Il se définit aujourd'hui comme «écrivain nord-américain de langue française».
Polémiste, il a été à ses premières heures anti-communiste et contre l'intelligentsia française. Ses essais n'ont d'ailleurs pas vraiment été apprécié par la critique française, d'autant plus que Maurice Dantec exprime son positionnement très catholique et royaliste.
Quoiqu'il en soit, Dantec est pour moi un excellent visionnaire du monde moderne et de notre futur proche. J'adore le style de ses polars et les quelques dérives burroughsiennes qu'il a de temps en temps. Concernant ses essais, je trouve qu'il se prend la tête pour pas grand chose et qu'il joue le jeu de ceux qu'il dénoncent, en utilisant un français très compliqué.

LA SIRENE ROUGE

LA SIRENE ROUGE

C'est du Polar, du vrai, avec des méchants et des gentils, des règlements de comptes et des fusil à lunettes. Mais avec un quelque chose en plus qui vous prend les tripes et ne vous lâche plus jusqu' à la dernière page.
De l'implosion yougoslave au trafic de snuff-movies, c'est la fuite en avant d'un mercenaire en acier trempé et d'une Alice adolescente au pays des horreurs.
Du brut, du franc, un poil manichéen mais tellement scotchant qu'on en redemande!

LES RACINES DU MAL

LES RACINES DU MAL

Une plongée hallucinée dans les méandres de l'esprit humain, l'esprit du mal.
Tout commence avec les délires paranoïaques d'un sérial killer. "Andreas Schaltmann s'est mis à tuer parce que son estomac pourrissait. Le phénomène n'était pas isolé, tant s'en faut. Cela faisait longtemps que les ondes cosmiques émises par les Aliens faisaient changer ses organes de place, depuis que les nazis et les habitants de vega s'étaient installés dans ses quartiers.'' Andreas est un tueur et il le sait, mais quand on cherche à lui coller sur le dos des crimes qu'il n'a pas commis, du fond de sa clinique, il hurle...
Seul un scientifique mettant au point la neuromatrice, sorte d'intelligence artificielle de constitution schizophrénique comprend qu'Andreas n'a pas commis tous ces crimes, mais bel et bien des êtres dont le Mal est leur pain quotidien.
Rude, cru, explosif. Le style est habile, détourné puis soudain très direct, sachant ne pas trop en dire pour rester réaliste, avec ce ton de polar désabusé et des volées de coups inattendues. Violent et froid, avec règlement de comptes et rendez-vous glauques. Mais l'idée de l'entité schizophrénique artificielle créée par Darquanqier pour débusquer les criminels fonctionne très bien, et on ne lâche pas le livre avant la fin. C'est du sang neuf, et le sang, ça tâche, c'est sûr...

BABYLON BABIES

BABYLON BABIES

Ce troisième opus commence comme le premier [avec Toorop, le mercenaire, engagé cette fois aux côtés des Ouïgours contre la Chine] et s'achève comme le deuxième, dans le chaos post-cyber.
Toorop accepte de travailler pour les mafias sibériennes. Mission : escorter Marie, une jeune femme, au Québec. C'est tout. Mais ce qu'il ne sait pas c'est que cette jeune femme porte en elle la prochaine mutation de l'Humanité, la synthèse de l'Homme et de la neuromatrice crée par Darquandier dans les Racines du Mal, et qu'elle est donc recherchée par tout ce que la planète compte en 2014 de sectes post-millénaristes et de hackers déjantés.

 

LE THEATRE DES OPERATIONS - Journal métaphysique et polémique 1999

Après trois succès au rayon polar, Maurice G.Dantec livre un journal prétendument provocateur.
Quelques interrogations trouveraient leur place dans la colonne éditoriale d'un quotidien mais les règlements de compte et la pensée vite formulée gâchent l'ensemble. Dantec, dans un même livre, évoque le nouveau roman avec finesse et écrire quelques âneries sur la fierté homosexuelle, et sur quelques faits historique. Il vogue également entre discours sociologique assez ennuyeux et quelques propos scientifique très intéressants mais un peu technique. Reste sa vision du travail d'écriture et quelques jolis aphorismes, Dantec lit beaucoup, pense beaucoup et veut nous le faire savoir!

LABORATOIRE 2

LABORATOIRE DE CATASTROPHE GENERALE

Après la sortie mouvementée et fort critiquée du théatre des opérations, Maurice G.Dantec une tome 2 en assumant haut et fort ses opinions et en réglant quelques comptes avec les critiques du Tome 1.
Démarche quelque peu suicidaire, voire totalement réactionnaire, d'autant plus que ses propos anti-communiste (que nous devrions tous partagés tant le communiste a apporté d'ignominie dans le monde) et par là-même anti-gauchiste, ses attaques contre l'inefficacité hypocrite de l'ONU et la mise en avant d'auteurs limite facho font de Dantec un écrivain maudit. Les gauchistes français crieront au fasciste et c'est à mon avis ce que recherche Dantec, prouver à ces gens qu'ils sont finalement plus extrémistes que lui.

Mises à part ces attaques et réglement de comptes, en page 401, on tombe stupéfait sur qu'écrit Dantec un an avant le terrible événement de NYC:
"...Voilà, nous sommes le lundi 11 septembre (2000, ndlr) au matin, 7H52 sur l'horloge numérique de l'ordinateur, et la pluie tombe, comme un accès irrépressible de larmes entrecoupés de pauses d'une mélancolie extrême. [...]
Interruption du journal pendant plus d'un mois. Je reprends le cours de mes notes le 23 octobre au soir, et je reste muet de longues minutes devant mon ordinateur, ne sachant pas véritablement par où commencer
pour raconter les 5 ou 6 semaines qui viennent de s'écouler. Mais je me rends compte très rapidement qu'entre-temps le monde s'est encore avancé plus avant dans la 4ème guerre mondiale. [...]...."

Inutile de rappeler que le livre est sortie une semaine avant la chute du WTC. C'est une belle coïncidence, certes, mais le plus drôle hier (lorsque j'ai lu cela) nous étions le 23 octobre 2001 ! Après cet éclair de vision, Dantec nous livre 80 pages sur ce qui se passe en Afghanistan et sa seule solution envisageable pour régler le problème Taliban et du terrorisme, c'est de débarquer en masse annihiler ces étudiants de la foi...
Dantec serait-il devin? Je vous laisse lire les pages 400 à 500 pour que vous en décidez tout seul.

Enfin, pour ceux qui sont tentés d'acheter l'album de Dalbello "Whore", je vous conseille plutôt d'acheter "she".

 

Cosmos Incorporated

Intrigue: Après les dévastations du "Grand Djihad", seule une partie du monde est sauvegardée, mais à quel prix. En 2057, le monde dirigé par l'UMHU est en fait totalement contrôlé par les machines, puisque les hommes eux-mêmes sont devenus des machines ou des pièces de machines. Toute transcendance éliminée, le règne de la technique est absolu.
A Grande Jonction, ville cosmodrome qui offre la chance de s'évader de la terre, le tueur d'élite Plotkine est en mission pour en assassiner le maire. Du moins le croit-il jusqu'à ce que des textes théologiques s'incrivent sur les murs de sa chambre de l'hôtel Laïka.
Avis: Excellent futurologue, ce livre est totalement de la science fiction, avec du mysticisme et du polar comme ingrédients principaux.
 

Grande jonction

Intrigue: "Grande Jonction" commence donc 12 ans après la fin de "Cosmos Incorporated" et on y apprend que la metastructure n'existe plus et que toutes les machines (utilisant des composants électroniques ou informatiques) meurent peu à peu. Plus aucune communication existe, les guerres tribales font rages pour gagner les dernières machines en état de marche. Et à Heavy Metal Valley, seul un enfant semble avoir le don de ranimer ces objets technologiques.
Mais les dons de ce petit homme ne semblent pouvoir rien faire contre un mal qui apparait: la dévolution du Verbe: les hommes perdent peu à peu l'usage de la parole et de leurs bouches ne sortent que des codes binaires. Heavy Metal valley devient alors de plus en plus le Fort Alamo de l'humanité...
Avis: Formidable post-western du futur, mystique et apocalytpique, avec une fin qui désarconnera plus d'un. - Voir ma critique sur mon blog.
 

American Black box

Intrigue: Troisième journal de bord de son "Théâtre des opérations" en exil volontaire dans le Québec (libre), Maurice Dantec continue de nous dévoiler sa vision du monde: une Europe en total déclin gangréné par l'Islamisme, une vision très pro-américaine et surtout sa vie intellectuelle assez mouvementée, entre a découverte de sa foi chrétienne, et sa lutte "suicidaire" contre la kabbale mise en place par l'Intelligenstia française contre sa personne.
Avis: Ce troisième tome est à la fois intéressant et déconcertant. Intéressant car Dantec est un vrai futurologue. Déconcertant par cette haine qu'il porte aux intellectuels français, et qui le pousse à écrire un peu n'importe quoi pour les faire jazzer de plus belle. - Voir ma critique sur mon blog.
 

Artefact : machines à écrire 1.0

Intrigue: Trois fictions sur la projection de l'écrivain dans l'univers de ses écrits: "Vers le Nord du ciel"; "Artefact" et "Le Monde de ce Prince".
Avis: Première nouvelle passionnante; deuxième prise de tête et auto-fellation dans la 3ème nouvelle - Voir ma critique sur mon blog.
 

Comme le fantôme d'un jazzman dans la station Mir en déroute

Intrigue: En France dans un avenir proche, un couple atteint du syndrome de Schiron Aldiss, un neurovirus génétique qui provoque des symptômes maniaco-dépressifs, décide de fuir du centre dans lequel ils sont enfermés pour aller se réfugier sur une île au bout du monde. Pour cela, ils braquent l'une des dernières postes ayant un système de sécurité du XXème siècle et faussent les pistes. Le plan de la cavale semble fonctionner pafaitement, mais l'issue reste floue. En effet, ils ignorent leur espérance de vie, et souffrent d'hallucinations de plus en plus fréquentes...
Avis: Inégal dans sa forme et son fond - Voir ma critique sur mon blog.
 

MetaCortex

Intrigue: Aux alentours des années 2020, dans une époque où une vie vaut bien moins que les munitions servant à l'anéantir, les lieutenants Verlande et Voronine, duo de flics de choc de la Sûreté du Québec, partagent leur temps entre des enquêtes sur des tueurs de flics militarisés, des enlèvements d'enfants par une organisation pédophile, des attentats aux armes de guerre et des opérations de maintien de l'ordre visant à juguler le flot sans cesse croissant d'immigrés clandestins cherchant à débarquer sur le sol américain.
Avis: Lire du Dantec nécessite désormais une bose dose d'engagement et de convictions. Ses polars deviennent presque plus politiques et sociologiques que la simple trame du crime à résoudre. - Voir ma critique sur mon blog.
 

Satellite sisters

Intrigue: Thriller cométaire, road-movie crépusculaire, Satellite Sisters invite le lecteur vers la Haute-frontière sidérale, Far-West des pionniers orbitaux, où va commencer la plus importante partie de Black-jack de l’humanité tout entière. Après La sirène rouge et Les racines du mal, Maurice G Dantec prolonge sa plus célèbre épopée et signe d’un rouge martien la suite vertigineuse de Babylon Babies.
Avis: Inégal et caricatural - Voir ma critique sur mon blog.

Liens utiles: