Bookz > Ma bibliothèque

Robert Wilson:

Robert WilsonNé en 1957, Robert Wilson, ancien diplômé de l'université d'Oxford, partage aujourd'hui son temps entre la Grande-Bretagne, l'Espagne et le Portugal. Son roman "Une mort à Lisbonne" a reçu le Prix du meilleur roman policier en Angleterre en 2001.

A noter que j'ai lu tous ses livres en anglais. D'une part, certains ne sont pas encore traduits, et par ailleurs, son style est très bon!

A ne pas confondre avec l'écrivain américain de science fiction "Robert Charles Wilson" ni le metteur en scène du m^me nom. Il existe également un homonyme américain écrivain... assez mauvais.

 

 

Ses livres en français

  • 1999 - Une mort à Lisbonne: Une enquête dans le Lisbonne moderne avec en parallèle l'histoire passée d'un industriel nazi chargé d'acquérir des tonnes de tungstène au Portugal lors de la Deuxième guerre mondiale...
    Mon avis: très très bon, de la même veine que "Meutres à Séville"
  • 2001 - La compagnie des ombres / La danse des espions: roman d'espionnage débutant à lisbonne durant la 2eme guerre mondiale finissant 25 ans plus tard de l'autre côté du rideau de fer...
    Mon avis: Démarre trop lentement et très complexe
  • 2003 - Meurtres à Séville: Premier livre avec Javier Falcon, qui enquête sur le meurtre d'un riche bourgeois, assassiné ligoté devant sa télévision, contraint de regarder un spectacle si terrible qu'il en est mort... Et ces images du passé le mène tout droit vers le passé tumultueux de son père, qui a été le plus fameux peintre de Séville, jusqu'à la mort de sa femme...
    Mon avis: Mon préféré, un de mes meilleurs polars! Surtout avec le journal intime du père (que peu de critiques ont appréciés!)
  • 2004 - Les damnés de Séville: Suite au départ de sa femme et aux cruelles découvertes sur la vie de son père, Javier Falcon est en pleine dépression nerveuse. Pourtant, il doit enquêter sur un double meurtre maquillé en suicide. Réglement de compte politique ou bien mafia russe? La pression exercée sur lui va le mener un peu plus aux confins de la folie.
    Mon avis: Quel plaisir de suivre les investigations de Javier Falcon!
  • 2006 - Les assassins de l'ombre : Juste au moment où le corps d un homme est découvert, sauvagement mutilé et défiguré dans une décharge publique, Séville est secouée par une énorme explosion qui détruit une école maternelle et un immeuble d habitation. L existence d une mosquée au sous-sol confirme les craintes d'un attentat terroriste. Soumis à la pression grandissante des médias et du monde politique, Javier Falcón découvre pourtant qu il aurait tort de se fier aux apparences.
    Mon avis: Voir ma critique sur mon blog

Ses livres en Anglais

  • 2008 - The Ignorance of Blood: Bien décidé à trouver les véritables commanditaires de l'attentat de Séville, qui a eu lieu quelques semaines plus tôt, l'inspecteur Javier Falcon poursuit son enquête et tombe sur la découverte des documents d'un mafieux russe, mort dans un accident de voiture, ce qui lui confirme ses doutes vers un complot politique, corrompue par la mafia russe, désireuse de s'installer pour longtemps en Andalousie.
    Mon avis: Voir ma critique sur mon blog
  • 2006 - The Hidden Assassins: voir intrigue + haut
  • 2004 - The Vanished Hands / The Silent and the Damned: voir intrigue + haut
  • 2003 - The Blind Man of Seville: voir intrigue + haut
  • 2001 - The Company Of Strangers: voir intrigue + haut
  • 1999 - A Small Death in Lisbon: voir intrigue + haut
  • 1997 - A Darkening Stain: 4ème livre avec Bruce Medway - pas encore lu
  • 1997 - Blood is dirt3ème livre avec Bruce Medway - pas encore lu
  • 1996 - The Big Killing: Bruce Medway, vivant toujours d'expédiant mène 3 affaires en même temps: gérer le stock Karité de son patron, faire le coursier pour un vidéaste amateur de film X, et celle d'accompagner un jeune marchand en diamant au fin fond de la Côte d'ivoire, il décide de gérer les 3 affaires d'une même front.
    Mon avis: Voir ma critique sur mon blog
  • 1995 - Instruments of Darkness: Premier livre avec l'héros Bruce Medway, vivant d'expédiant en Afrique de l'Ouest, est chargé de retrouver un expatrié anglais, qui était sur le point de conclure une très belle affaire...
    Mon avis: Trop chandlerien, et un style trop british