Grace for drowning de Steven WILSON

Steven WILSON

Grace for drowning Grace for drowning (2011) ma note 

Depuis près de 15 ans, Steve Wilson partage son temps entre Porcupine Tree et ses sides projects: No-Man & Blackfield. Après son 1er album solo en 2008, Steve Wilson nous livre un son très jazzy et expérimental. Chaque morceau a une intro assez longue et abstraite, le temps que le soupçon d'une mélodie s'attache à une branche solide pour s'enraciner et former une vraie chanson. Il y a donc parfois quelques longueurs, le style neurasthénique de "No-man" est proche mais Steve Wilson distille ici et là des digressions de free-jazz, de toute beauté. Double CD avec des longueurs, 1 seul aurait simplement suffit pour finir dans mon tiercé de tête.

Informations sur l'album:

  • La Track-list:
    1. Grace for Drowning (2.00)
    2. Sectarian (8.00)
    3. Deform to Form a Star (8.00)
    4. No Part of Me (5.45)
    5. Postcard (4.30)
    6. Raider Prelude (2.30)
    7. Remainder the Black Dog (9.15)
    8. Belle de Jour (3.00)
    9. Index (4.45)
    10. Track One (4.15)
    11. Raider II (23.15)
    12. Like Dust I Have Cleared from My Eye (8.00)
  • Genre: Rock Progressif
  • Site officiel: http://www.stevenwilsonhq.com/
  • Le meilleur titre: Raider II
  • Extrait en écoute:

revue de mes albums chroniqués ces dernières années:

2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019 |  }

Mes artistes de préférence

YES - AMPLIFIER - PORCUPINE TREE - FISH - LIVING COLOUR - SHINING - HAMLET - WALTARI - GALAAD - The DRESDEN DOLLS - GENESIS - THE THE - MARILLION - FILTER - David BOWIE - SYSTEM OF A DOWN - Peter GABRIEL - PINK FLOYD - TOOL - NINE INCH NAILS - Amanda PALMER - Steven WILSON - KILLING JOKE - ART AGAINST AGONY - INTERPOL - HAKEN - RED ELEVEN - DISILLUSION - DREAM THEATER - KING CRIMSON - VAN DER GRAAF GENERATOR - DEVIN TOWNSEND PROJECT - STOLEN BABIES - LAZULI - MASTODON - FAIR TO MIDLAND -

Découvrez également: