She de Lisa DALBELLO

Lisa DALBELLO

She She (1987) ma note 

Je m'en souviens encore comme si c'était hier. Ce coup de foudre avec Lisa Dalbello en première partie Marillion à Bercy, en décembre 1987. Elle était là sur scène, toute de noir vétue avec sa mini jupe noir, et deux guitaristes au look assez spartiate et elle chantait "Danger, Danger.. this is no place for débutantes"... Un aplomb face à un public difficile à convaincre qui m'a plu d'emblée. Le lendemain même j'achetai son album et depuis, je suis un amoureux transi de la belle canadienne.

Avec un phrasé à la fois séducteur et agressif, Lisa Dalbello joue avec les apparences trompeuses, qui est d'ailleurs un de ses thèmes de prédilection. Le tube "Immaculate Eyes" (avec David Gilmour en guest-star sur le solo) raconte bien cela, que derrière cette image parfaite de la femme peut se cacher une grande prédatrice... Et Lisa Dalbello est un prédatrice du riff subversif, du charme inquiétant.
Pour en arriver là, elle a du bataillé ferme. Après 3 albums à la mode disco, c'est avec "Whomanfoursays" qu'elle s'est fait connaître, d'une part en collaborant avec Mick Ronson (guitariste de Bowie), et d'autre part, d'avoir son morceau "Gonna get close to you" repris par Queensrÿche (et deux autres repris par Heart). Mais pour une raison juridique à la con entre maisons de disques, elle ne put donner suite à cette collaboration. Lisa Dalbello dût alors retravaillé ses premières maquettes toute seule, sous la production de "Bill Da Salleo", anagramme de son nom. Quand on entend la différence entre le single "Black on black" paru sur la B.O.F. de "9 semaines et demi" et la même version 2 ans plus tard sur cet album, on voit la maturité et l'agressivité qu'elle a pu développé.

La qualité de production de cet album, l'intelligence des paroles des albums où la chanteuse joue sur l'ambivalence du pouvoir de la séduction, sa diction à la fois agressive et pleine de charme ont fait que Lisa Dalbello a pu avoir une vraie mise en avant dans les radios, et des premières parties osées, comme celle de Marillion. L'album est d'une grande qualité, même si un peu inégale et assez marqué par le son des années 80. Outre les deux tubes précités, il faut également noter les excellents morceaux comme "Baby Doll", "Talk to me" ou le très surprenant "Tango".


Informations sur l'album:

  • La Track-list:
    1. Black on Black - 4:23
    2. Baby Doll - 4:01
    3. Talk to Me - 3:56
    4. Danger Danger - 4:33
    5. Intimate Secrets - 3:29
    6. Tango - 4:05
    7. Body and Soul - 4:16
    8. Imagination - 3:28
    9. Why Stand Alone - 4:04
    10. Immaculate Eyes - 4:35
  • Informations:
    • Sortie en: 1987
    • Produit par: Lisa Dalbello et Lenny De Rose
    • Sur le label: EMI / Capitol Records Canada
  • Genre: Rock-pop
  • Site officiel: https://www.facebook.com/lisa.dalbello
  • Spotify : She
  • Le meilleur titre: Immaculate Eyes
  • Extrait en écoute:

revue de mes albums chroniqués ces dernières années:

2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019 |  }

Mes artistes de préférence

David BOWIE - RED ELEVEN - FAIR TO MIDLAND - GALAAD - MASTODON - SHINING - PORCUPINE TREE - Peter GABRIEL - WALTARI - FISH - The DRESDEN DOLLS - Steven WILSON - STOLEN BABIES - INTERPOL - DEVIN TOWNSEND PROJECT - AMPLIFIER - YES - PINK FLOYD - MARILLION - GENESIS - HAMLET - KING CRIMSON - LAZULI - HAKEN - DISILLUSION - FILTER - DREAM THEATER - KILLING JOKE - LIVING COLOUR - ART AGAINST AGONY - SYSTEM OF A DOWN - THE THE - Amanda PALMER - TOOL - VAN DER GRAAF GENERATOR - NINE INCH NAILS -

Découvrez également: