Deadwing de PORCUPINE TREE

PORCUPINE TREE

Deadwing Deadwing (2005) ma note 

Steven Wilson ne nous avait pas habitué à tant de temps entre 2 albums de Porcupine Tree. Il faut dire que la tournée de "In Absentia" a été longue (2 tournées) et les side projects nombreux.
Album sans surprise, qui reprend un peu le style de la douceur des guitares acoustiques fracassées contre la rudesse des riffs électriques, ce Deadwing offre toutefois une perle en or massif, sans doute l'un des morceaux les plus aboutis du groupe: "Arriving somewhere (but not here)"

Comment dire, ce morceau tient tout simplement du chef d'oeuvre, autant dans son texte que sa composition musicale... je m'explique.
Ce morceau raconte donc ce moment de dure réalité où vous vous rendez compte que vous vous êtes totalement fourvoyé, que vous êtes à l'opposé de là où vous comptiez être. Entre déception, spleen, panique et fatalité, ce morceau, apparemment cool avec des phases ascendantes et descendantes, a en son antre un pur moment de rébellion. Ce moment où la musique s'accélère, un peu comme si c'était le dernier sursaut d'orgueil, ou plutôt ce fameux moment de panique quand vous vous rendez compte que vous ne pensiez pas en arriver si bas... Cette accélération, parfaitement construite, crée une ambiance hallucinogène et donne une véritable envie de taper du pied, une envie de toucher enfin le fond pour mieux rebondir et revenir enfin à la surface. Et la phase calme qui suit ce moment rapide est d'une très grande sérénité, d'une beauté immaculée et d'une puissance insoupçonnée. Bref, "Arriving Somewhere (But Not Here)", c'est près de douze minutes de bonheur, à écouter et réécouter en boucle sans se lasser, l'un de mes morceaux cultes!


Informations sur l'album:

  • La Track-list:
    1. Deadwing - 9:46
    2. Shallow - 4:17
    3. Lazarus - 4:18
    4. Halo - 4:38
    5. Arriving Somewhere but Not Here - 12:02
    6. Mellotron Scratch - 6:57
    7. Open Car - 3:46
    8. The Start of Something Beautiful - 7:39
    9. Glass Arm Shattering - 6:17
  • Informations:
    • Sortie le: 28 Mars 2005
    • Avec: Mikael Åkerfeldt (Opeth) et Adrian Belew (King Crimson)
    • Produit par: Steven Wilson, Gavin Harrison & Richard Barbieri
    • Sur le label: Lava Records
  • Genre: Rock Progressif
  • Site officiel: http://www.porcupinetree.com/
  • Spotify : Deadwing
  • Le meilleur titre: Arriving somewhere but not here
  • Extrait en écoute:

revue de mes albums chroniqués ces dernières années:

2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019 | 2020 |  }

Mes artistes de préférence

PINK FLOYD - DEVIN TOWNSEND PROJECT - FISH - RED ELEVEN - GALAAD - KING CRIMSON - David BOWIE - ART AGAINST AGONY - TOOL - WALTARI - DREAM THEATER - SYSTEM OF A DOWN - LAZULI - GENESIS - HAMLET - Amanda PALMER - Steven WILSON - HAKEN - DISILLUSION - FAIR TO MIDLAND - YES - KILLING JOKE - FILTER - PORCUPINE TREE - VAN DER GRAAF GENERATOR - INTERPOL - The DRESDEN DOLLS - AMPLIFIER - MASTODON - SHINING - LIVING COLOUR - NINE INCH NAILS - THE THE - Peter GABRIEL - MARILLION - STOLEN BABIES -

Découvrez également: