Muzak > Mon année 2008 en musique

>  Une année d'albums en 12 émois

Dec.Frames

OCEANSIZE - Frames

En fait, ce n'est pas réellement un album que j'ai écouté ce mois de décembre, mais sans doute celui que j'ai finalement écouté le plus sur le long de l'année, sans avouer que c'est l'un de mes préférés.
Je corrige donc cela en le mettant parmi mes 12 émois de l'année.
Le morceau de l'album: 9/11 commemoration T-shirt

Nov.The 2nd decade - In the cradle (2008)

En savoir plus

WALTARI - The 2nd decade - In the cradle (2008)

2ème compilation du groupe basée sur la 2ème décennie du groupe, qui a subi un parcours plus chaotique, vu qu'entre 98 et 2004, Waltari n'a pas fait grand chose à part tourner un peu, faire un projet typiquement finlandais (Channel Nordica) et un rock opéra death metal (Evanglikum). Quoiqu'il en soit, cette compile nous rappelle qu'ils sont actuellement en grande forme! L'inédit "In the cradle" est percutant, bien rentre dedans, voire même sérieux. Les 3 morceaux unplugged inédits sont savoureux et vous comprendrez un peu la folie du groupe.
Vraiment dommage que ce groupe soit si méconnu du grand public!!
Le morceau de l'album: In the cradle

Oct.Nostradamus

JUDAS PRIEST - Nostradamus

Attention, ce Judas priest est atypique et momumental. Concept album basé sur la vie du devin Nostradamus, Judas Priest renoue avec la grandiloquence musicale de la fin des années 70, mais avec un son du XXième siécle.
Sombres, épiques et fort mélodiques, les éléments symphoniques (claviers, violons et guitares synthés) font partie intégrante de ce double album, et les ambiances calmes qui en découlent apportent une aura envoutante et mystérieuse, permettant de nous laisser un peu de répits entre les morceaux rock.
Judas Priest ne vient pas de ré-écrire les bases de l'Opéra Rock du XXIème siècle, cela serait un peu trop prétentieux, mais vient de dépoussiérer un style qui en avait bien besoin!
Le morceau de l'album: Prophecy

AoutOne of the Boys

En savoir plus

Katy PERRY - One of the Boys

J'ai succombé au charme du single "I kissed a girl" et je voulais en savoir plus. J'ai donc découvert Katy Perry, chanteuse US pur jus, qui s'habille comme "Betty Boop" ou autre pin-up des années 50 et elle nous chante une pop-rock pimpante me rappelant mes bons souvenirs de la scène rock US des années 80/90.
Avec un look, une "attitude" même (au sens anglais du terme), un sens de l'humour ravageur (dans ses paroles, et son attitude scénique), ses chansons s'écoutent sans fin et je dois l'admettre que pour un album "commercial", c'est un petit bijou. Son univers musical me rappelle énormément mes séjours de jeunesse aux USA...
Le morceau de l'album: Hot'n'Cold

Sept.Who killed Amanda Palmer?

En savoir plus

Amanda PALMER - Who killed Amanda Palmer?

libérée de sa maison de disque et par dommage collatéral des Dresden Dolls, Amanda reprend pas mal de chansons écrites ces dernières années qu'elle et son compère des Dresden Dolls ne trouvaient pas à leur aise dans leur répertoire.
Du coup, l'ambiance de l'album oscille entre le style rageur "cabaret punk" que l'on connait, une approche plus baroque, très Weimar (claviers, accordéons et violons) et enfin des moments plus intimes, plus calme, plus proche d'Amanda, version solo.
Le morceau de l'album: Astronaut

Juil.Anthems for the damned

En savoir plus

FILTER - Anthems for the damned

Richard Patrick reforme Filter avec 2 invités de luxe: John 5, l'ancien guitariste de Marilyn Manson; et Josh Freese, batteur de Nine Inch Nails. Même si cet album s'inscrit totalement dans la lignée des 2 précédents, à savoir qu'il n'apporte rien de nouveau, il y a cette magie qui opère. Sa voix s'apparente de plus en plus à celle e Chris Cornell, et les morceaux co-écrit avec John 5 dynamitent vraiment cet album. Cela en deviendrait presque un concept album, tournant autour du conflit irakien (en hommage à un fan du groupe, mort là-bas), d'une guerre que personne ne comprend, du sentiment d'inaction dans un climat paradoxalement menaçant, et avec çi et là, des explosions de haine, de joie ou de larmes face à la victoire d'un combat et face à la perte d'un collègue.
L'album porte donc très bien son titre, et il est plus destiné à un public américain, qu'à un public européen, déjà lassé depuis longtemps par ce conflit, et ce son trop ricain.
Le morceau de l'album: The Take

JuinNo, virginia

The DRESDEN DOLLS - No, virginia

Je dois vous l'avouer: j'aime Amanda Palmer. La dernière fois qu'une chanteuse m'a fait autant d'effet, cela devait être Madonna en robe de marié pour son "Like a virgin"! Il m'est donc difficile d'être objectif sur cet album, qui est en fait une compilation de morceaux n'ayant pas eu les honneurs d'un vrai enregistrement studio. On y retrouve donc quelques "faces-B" du dernier album, quelques nouveaux titres, une démo, et une reprise des "Psychedelic Furs".
Et qui dit "faces-B", dit forcément des morceaux de qualité moindre, où la particularité des Dresden Dolls, à savoir l'approche voix/piano/batterie se fait moins sentir.
Le morceau de l'album: Lonesome Organist Rapes Page Turner

MaiFables from a Mayfly: What I Tell You Three Times Is True

En savoir plus

FAIR TO MIDLAND - Fables from a Mayfly: What I Tell You Three Times Is True

Difficile de définir et classifier ce groupe texan découvert par Serj Tankian, le chanteur de System Of A Down. En effet, c' est un patchwork de différents univers musicaux, sans toutefois qu'on puisse dire que si une de ces influences est majeure. Ce n'est ni du prog (même si cette étiquette y répond le mieux), ni de la pop, ni du métal, ni de la fusion et ni de la power-pop. C'est un peu de tout cela, s'il fallait réduire à 2 styles, je qualifierais leur musique comme de la 'Prog power-pop".
Le morceau de l'album: Dance of the Manatee

AvrilFunplex

The B-52's - Funplex

Voici l'album vivifiant et tonifiant que j'attendais depuis des lustres. Le retour de nos américains désaxés (et de leur choucroute capillaires légendaires) est une sacré surprise, 15 ans après leur décevant album "love shack" (ou seul le single valait le coup!). Re-liftées au maximum (il suffit de voir les 2 chanteuses juvéniles quinquagénaires, qui semblent prête à exploser à la moindre torsion non prévue), elle incarnent aujourd'hui ce qu'elles ont toujours voulu être: des "Pas nettes Claires" venues de l'espace (et du futur) s'incrustant dans nos soirées et nos dancefloor.
Je trouve que le côté décalé et anachronique de leur musique est encore plus marqué; et plus savoureux, certainement du fait qu'avec l'âge, nous autres fans, on comprend l'ironie de la situation: celui de devenir en passe d'être de vieux croutons et jouer aux jeunots.
Le morceau de l'album: Love in year 3OOO

MarsDiamond Hoo Ha

SUPERGRASS - Diamond Hoo Ha

Voici le vent de fraicheur que j'attendais depuis le début d'année: il était temps!. Enfin un album vivifiant, insouciant et qui sent bon le printemps! Supergrass, c'est un peu accouplement entre les Beatles et les Blur: c'est très brit-pop. Et leur dernier album permet de les découvrir sous leur meilleur angle. C'est un pot-pourri de chansons pop-rock tapageuses, brillantes et glam, qui ont la pêche et du cran, ne reniant aucune de leurs influences.
Bref, c'est ce qu'il ya de meilleur à l'heure actuelle de l'autre côté du Channel!
Le morceau de l'album: Rebel in You

Fev.The 13th star

En savoir plus

FISH - The 13th star

Cet album est bien mieux que son précédent (que je n'avais pas du tout aimé) Les morceaux 'Manchmal' et 'OpenWaters' sont 2 joyaux, même s'ils sont ternis par une production un peu faiblarde... Dommage, mais je connais la tendance de mon chanteur préféré: un très bon album, un moyen, un nul, un moyen et de nouveau un très très bon. Bref, achetez-le et surtout, vivement le prochain!
Le morceau de l'album: Zoe 25

Janv.Signal to noise

WHITE WILLOW - Signal to noise

Album datant de fin 2006, ce n'est que début 2008 que j'apprecie toute sa splendeur. A vrai dire, je connaissais de nom White Willow, ce groupe norvégien connu pour ses atmosphères sombres, calmes et romantiques, et d'un souvenir terriblement soporifique. On m'avait dit, tu verras, avec "Storm Season", ils ont enfin mis des vrais guitares et des nappes de claviers digne de ce nom.
Cet album est un pur joyauu, où White Willow a réussi le pari que Paatos a raté: celui d'allier mélodie mélancolique et rock. Avec leurs 2 derniers albums, White Willow est sur la voix de faire parti des prétendants à l'héritage tant convoité de Pink Floyd. La voix de Trude Eidtang est magnifique, poignante, sereine et puissante. la magistralité de cet album vient surtout à une l'alchimie parfaite entre le guitariste et son comparse aux claviers.
Le morceau de l'album: Splinters

2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Pour rappel, ces appréciations d'albums reflêtent le moment auquel je les ai découvert. Vous pouvez consulter ma cédéthèque idéale et découvrir mes meilleurs albums de tous les temps.

Découvrez également: