Muzak > Mon année 2018 en musique

>  Une année d'albums en 12 émois

Oct.Shiva Appreciation Society

En savoir plus

ART AGAINST AGONY - Shiva Appreciation Society

Troisième album avec des partitions de piano nettement plus marquées, ainsi que l'appartition d'un nouveau membre jouant d'un instrument des plus étranges dans le rock: le Mridangam, un instrument de percussions indiennes. Les allemands de Stuttgart évoluent et décidément, ils continuent de nous suprendre et de nous délivrer un jazz-metal progresif de haute volée.
Un groupe à suivre.
Le morceau de l'album: Katz

Sept.The Book of Thump

En savoir plus

THUMPASAURUS - The Book of Thump

Attention, groupe déjanté! Adepte du funk, du punk et de la disco, les californiens de THUMPASAURUS nous délivrent un melting-pot bouillonnant avec ces 3 styles. Difficile de dire s'il s'agit d'une farce ou qu'ils sont très sérieux, ce mélange détonnant revigore et fait du bien. Avec des accords simples, ils déploient une énergie d'inventivité à trouver de nouvelles pistes musicales.
C'est intelligemment bien fait, un vrai remède contre la sinistrose. Cela en a même les effets d'une une cure de jouissance, euh de jouvence.
Encore un album qui devrait être remboursé par la sécurité sociale.
Le morceau de l'album: Mental karate

Ao√ĽtThe Boys

En savoir plus

CLEOPATRICK - The Boys

Un duo de jeunes canadiens qui se connaissent depuis l'enfance et qui font un rock basique et terriblement efficace.
Une guitare, une batterie et un son qui rappelle évidemment Royal Blood, mais pas que. Cette rythmique est assez proche du stoner de QOTSA ou du grunge de Soundgarden, sans oublier cette putain de voix, très proche de feu Chris Cornell.
Un petit groupe à suivre, un petit album à dévorer et un grand plaisir avec ce rock jouissif.
Le morceau de l'album: Hometown

Juil.Automata II

En savoir plus

BETWEEN THE BURIED AND ME - Automata II

Between The Buried & Me vont peu à peu vers le métal progressif. Suite du très saturé mini-album "Automata 1", cette suite est nettement plus progressive, avec de fortes influences jazz et ambiance Cabaret.
Moins patchwork et nettement plus construit, les morceaux ont une ossature en miroir: un même thème coupé en 2 et traité de manière différente et avec, de ci et là, des réminiscences d'Automata 1.
Après la version miroir sombre, hachée et violente, voici la suite éclairée, aérienne, ouverte à de nouveaux styles.
Le morceau de l'album: Voice of Tresspass

JuinHoly Doom

En savoir plus

DEMOB HAPPY - Holy Doom

Les Demob Happy sont actuellement les meilleurs rejetons de la scène pop-rock anglaise, car ils nous offrent un splendide mélange de (presque) tout ce qui a été fait outre-manche. Y'a du Beatles et du Stones (Rolling & Roses), du Oasis et du Blur, du Clash et du Sex Pistol et enfin, surtout du Supergrass, qui avait déjà ce don de combiner tous ces styles.
Une quintessence qui ne s'arrête pas là puisqu'ils s'autorisent à prendre d'autres styles plus ricain, comme le Stoner et nous faire quelques accélérations et passages bien mordant, comme en témoigne cet ovni musical déjanté "Spinnin’ Out".
Le morceau de l'album: Spinnin‚Äô Out

MaiCult Drugs

En savoir plus

BLOOD COMMAND - Cult Drugs

Décidément, les norvégiens ont un don de briser la glace avec le son d'un métal innovant. Les BLOOD COMMAND en sont l'un des plus beaux témoignages de cette inventivité sonore, éclectique et iconoclaste.
Derrière leur son punk/hardcore se révèle une deathpop des plus attrayantes. Deathpop? Oui, c'est le don de zombifier une chanson pop (ou un truc super entrainant) en truc à la fois gore et sexy. Leur style est à l'image de la chanteuse Karina: froide et regard bleu glace et une voix tranchante, un peu erraillé et capable de hurler et d'exprimer toute sa haine.
Ah que j'aime plonger dans son regard et me faire triturer les oreilles de la sorte avec sa voix tranchante.
Le morceau de l'album: CTRL + Art + Delete

AvrilPhantom Amour

En savoir plus

TOOTHGRINDER - Phantom Amour

Après des débuts (métalcore) qui n'étaient pas trop dans mon style, TOOTHGRINDER nous dévoile dans ce deuxième album une palette musicale bien plus large, alliant de somptueuses mélodies aériennes avec des riffs biens lourds, et quelques death-growls bien placés.
En l'espace d'un an, ces am√©ricains du New jersey ont acquis une maturit√© √† faire p√Ęlir d'envie: c'est beau, c'est fort, bien construit et il y a de √ßa et l√† des compositions extraordinaires (comme The Shadow) et un morceau qui ne veut plus sortir de ma t√™te: vagabond!
Une carrière prometteuse s'offre à eux.
Le morceau de l'album: Vagabond

MarsHuitième saison

En savoir plus

LAZULI - Huitième saison

Voici le 8ème album de mes gardois favoris: Lazuli. Ils chantent en Français et vendent plus de disques à l'étranger (Allemagne, Pays-Bas ou Angleterre) qu'en France.
Malgré leur style à mi-chemin entre chanson française (variété même) et un rock légèrement progressif à la Peter Gabriel, ils ont un son à part: une qualité musicale à faire palir bon nombre de groupe, et le son d'un instrument hors du commun: la léode.
Instrument créé de toute pièce par l'un des guitaristes qui a perdu l'usage de son bras suite à un accident. Les sons plaintifs (plus discret sur cet opus) de sa léode viennent apporter une magie envoutante sur ces forts beaux textes et ces mélodies qui montent en puissance sur chaque morceau.
Le morceau de l'album: De deux choses lune

Fev.NihsahshsaH

En savoir plus

HASHSHASHIN - NihsahshsaH

Paru 2 ans plus t√īt dans l'indiff√©rence √† l'autre bout du monde, le petit label anglais s'est d√©cid√© √† les mettre en avant en ce d√©but 2018, avec une version remast√©ris√©e agr√©ment√©e de 6 morceaux live.
Il faut dire que c'est de la musique instrumentale, mêlant une rythmique moyen-orientale et le son du bouzouki (instrument grec, sorte de mandoline au son tranchant). Je sens bien que je vous perd avec ces 2 références mais c'est bien la magie de ces assassins enivrés au Haschich. C'est un rock bouillonnant, presque métal ou math métal. Ce son tribal prend tout autant aux tripes qu'au cerveau.
Ma nouvelle drogue.
Le morceau de l'album: Immolation

Jan.Earthquake

HYVMINE - Earthquake

Pour bien entamer l'année 2018, voici un nouveau groupe américain dans le pur jus du rock FM ouest-américain.
Al joseph, lauréat de la Berkeley School of Music, s'est entouré de camarade promotion pour faire un album à mi-chemin entre King-X et les premiers Dream Theater (quand la mélodie avait plus d'importance sur la technique).
Une production parfaite, un son parfait, de belles compos avec une superbe voix avec ce qu'il faut de solo de guitare.
Un groupe à suivre de très prêt
Le morceau de l'album: Earthquake

2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Pour rappel, ces appréciations d'albums reflêtent le moment auquel je les ai découvert. Vous pouvez consulter ma cédéthèque idéale et découvrir mes meilleurs albums de tous les temps.

Découvrez également: