Solanaceae de ART AGAINST AGONY

ART AGAINST AGONY

Solanaceae Solanaceae (2020) ma note 

Art Against Agony est plus qu'un groupe, c'est un collectif artistique touche à tout: musique, vidéo, sculpture, peinture, photographie, évènementiel. Musicalement, ils sont à mi-chemin entre le jazz-métal et le métal progressif. Et contre toute attente, voici qu'ils nous délivrent un mini album éléctro, techno ambient; bien loin de leur zone de prédilection, ni la mienne.
Et quelque part, je me sens à l'origine de cette bifurcation musicale... Pourquoi?
Et bien parmi les quelques groupes que je suis activement, je suis fier de dire que je suis un membre actif de leur communauté de crowdfunder. Via Patreon, je finance le développement créatif des Art Against Agony.

En étant mécène, j'ai le privilège de recevoir des exclusivités du groupe. Et Art Against Agony est l'un des plus ouverts que je connaisse (hormis Amanda Palmer qui vous écrit l'équivalent d'un roman chaque mois!). En effet, le collectif allemand partage leurs vidéos et leurs démos, et des démos dès mêmes leurs balbutiements. C'est parfois donc juste des riffs de 30 secondes, des inspirations grossières de leurs groupes favoris (Nine Inch Nails, Mahavishu Orchestra) ou bien des morceaux nettement plus élaborés, construits, proches à être édité.

Et c'est le cas avec le morceau "At the dentist", un délire techno/electro du groupe, qui deviendra par la suite "Capsicum frutescens" sur cet album.
C'est ainsi que les "Patreon Members" ont tous fait la remarque qu'ils trouvaient très bien ce morceau de techno. Et c'est suite à un échange avec leur fan-base qu'ils se sont lancés dans ce défi anti-commercial, à l'opposé de leur style. Et la magie opère. Au delà des morceaux les plus technos, il y a cette rythmique complexe, cette basse alambiquée et ces évolutions du rythme qui font que l'on sort de la techno (où le matraquage polyrythmique parfaitement cadencé est de rigueur), que l'on plonge dans l'électro avec le groove d'une basse et la réplique rock d'une guitare. C'est ainsi que l'on côtoie le style progressif dans son sens le plus noble: celui du subtil changement de rythme.

Comme ce sont des instrumentaux, le groupe a donné des noms scientifiques de plantes plus ou moins connus

  • Physalis peruviana: Le coqueret du Pérou
  • Atropa belladonna: La belladone
  • Capsicum frutescens: le piment enragé (de cayenne)
  • Datura stramonium: la pomme épineuse
  • Mandragora officinarum: La mandragore (officinale)
  • Solanum melongena: L'aubergine
Et donc pour les patreon members (dont je suis), nous avons reçu la version vinyle avec les splendides impressions de ces belles plantes, signées par le groupe.

Informations sur l'album:

  • La Track-list:
    1. Physalis peruviana - 7.17
    2. Atropa belladonna - 5.25
    3. Capsicum frutescens - 5.42
    4. Datura stramonium - 6.24
    5. Mandragora officinarum - 7.46
    6. Solanum melongena - 7.15
  • Informations:
    • Sortie le: 5 juin 2020
    • Produit par: Art Againt Agony
    • Label: Big cartel
  • Genre: Electro
  • Site officiel: http://artagainstagony.de/
  • Spotify : Solanaceae
  • Le meilleur titre: Capsicum frutescens
  • Extrait en écoute:

revue de mes albums chroniqués ces dernières années:

< | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019 | 2020 | 2021 |  }

Découvrez également: