I Disagree de POPPY

POPPY

I Disagree I Disagree (2020) ma note 

Poppy est une youtubeuse de renom où depuis plus d'une demi-douzaine d'année elle s'est construit une véritable image iconique ambigüe, à mi-chemin entre la poupée japonaise artificielle (à la mode "Kawaii Pop") et celle des fantômes japonais, comme Samara de "The Ring". Chanteuse, danseuse et vidéaste, elle travaille sans cesse son image et a ajouté ces dernières années de nouvelles couleurs plus sombre à son univers pastel d'origine, comme le démontre ce montage video de son "évolution musicale".

Un album métal

Avec ce troisième album, c'est un saut de l'autre côté du miroir, du côté obscure de la force car ce "I Disagree" est à classer dans la catégorie "electro-métal". Elle met en avant les grosses guitares et son nouveau maquillage s'en ressent, comme le montre la pochette de l'album. Finie la petite fille modèle s’habillant de couleurs pastels à chantonner de la pop acidulée insupportable. Il faut dire que ses participations avec Grimes et ses quelques intrusions de riffs métals dans son précédent album (morceaux "Play Destroy" et "X") avaient fait mouches.
Telle une schizophrène, son double inquiétant prend le dessus, l'envoûte, même si n'est pas forcément un subtil mélange mais une superposition de styles, parfois difficile à digérer. L'écoute de son album laisse un sentiment partagé et c'est justement cette ambivalence qui est une réussite.

L'excellence de l'incongruité

Comme en témoigne le premier morceau qui est à la fois surprenant et horripilant, elle continue de souffler le chaud et le froid en gardant ici et là son style k-pop, venant se percuter au mur de son des guitares. Rajoutez-y sa voix éthérée de sainte, des paroles alambiquées macabres ("j'ai eu beau essayé à ma faire à la glace ou au thé mais ce que je préfère, c'est le sang frais"), la poupée Poppy est belle et bien devenue une prétendante pour Chucky.
Cet album est un OMNI, Objet Musical Non Identifié, que je qualifierai également d'Objet Musical Novateur Immature. Son approche est parfois borderline, incongrue mais belle et bien captivante. Elle met dans l'embarras les amateurs de métal en venant titiller de sa langue experte leur virilité même.
En fait, elle transpose l'image artificielle de la poupée Manga Shôjo, avec ses yeux plus gros que le ventre, son apparente candeur et une soif exacerbée de sensations fortes. C'est parfois une musique plus visuelle qu'autre chose, vue la nature assez cliché des styles musicaux dont elle s'inspire outrageusement (Queen, Marilyn Manson et Slipknot), mais cela fait mouche. Le sens du rythme et des gros riffs font du bien et donne envie d'y retourner, malgré ce foutoir ambient et la dextérité avec laquelle elle mélange des styles incongrues.


Informations sur l'album:

  • La Track-list:
    1. Concrete - 3:20
    2. I Disagree - 3:13
    3. BLOODMONEY - 3:02
    4. Anything Like Me - 3:19
    5. Fill The Crown - 3:32
    6. Nothing I Need - 2:49
    7. Sit / Stay - 3:54
    8. Bite Your Teeth - 2:42
    9. Sick of the Sun - 3:11
    10. Don't Go Outside - 6:06
  • Informations:
    • Sortie le: 20 janvier 2020
    • Produit par: Chris Greatti et Zakk Cervini
    • Sur le label: Sumerian Records
  • Genre: Electro-Metal
  • Site officiel: https://www.impoppy.com
  • Spotify : I Disagree
  • Le meilleur titre: Fill the Crown
  • Extrait en écoute:

... The Liberation  << >>  Flip-Phone Fantasy ...

revue de mes meilleurs albums par décennies:
1970 | 1980 | 1990 | 2000 | 2010 | 2020 }

-- ou --

revue de mes albums chroniqués ces dernières années:

< | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019 | 2020 | 2021 |  }

Découvrez également: