Yes, Virginia... de The DRESDEN DOLLS

The DRESDEN DOLLS

Yes, Virginia... Yes, Virginia... (2006) ma note 

The Dresden Dolls est un groupe atypique, de par sa formation (duo piano/batterie), sa musique (cabaret punk) mais aussi par son modèle de vie (très libre et très proches de ses fans). Groupe confidentiel à leurs débuts, c'est donc avec sa mise en avant mondiale pour assurer la première partie de Nine Inch Nails que le groupe connut enfin le succès, amplement mérité.
Ils étaient d'ailleurs fortement attendu avec ce deuxième album et leur maison de disque a mis tous les moyens pour ne pas décevoir les fans tout en s'attaquant à un public plus large. Même si ce pacte faustien a causé la mort du groupe en le privant de liberté créatrice quelques années plus tard, le duo a pu bénéficier d'une production impeccable et de la possibilité de montrer toute l'ampleur et la richesse de ce style confidentiel: le cabaret-punk. C'est oublier que ce style obscur est plus souvent synonyme de musique avant-gardiste que musique passéiste et bordélique. Habiller une chanson avec un simple piano et une batterie nécessite d'une grande maîtrise de ses instruments et du sens du spectacle. On en aurait oublierait même sur certaines cahsons qu'il n'y a aucun autre instruments, ni même de napppes synthétiques de claviers venant enveloppé le tout.
La force de cet album réside bel et bien dans cette 3 vecteurs surpuissants et convergents: voix, piano et batterie. Il est inutile de rajouter un quelconque instruments à des chansons comme "Sex Changes" ou "Backstabber". D'autre chansons se la jouent plus sur le côté jazzy ou typiquement cabaret à la Weimar, voire totalement intimiste comme elle le susurre si bien dans "the first orgasm in the morning...". A chaque fois, le duo réussie le tour de force de rester ouvert et accessible à un public plus large, et ce, sans que la belle Amanda ait besoin d'ouvrir plus que ça son entrejambe (voir ses prestations scéniques en jaretelles).

Avec cet album, la musique du duo de Boston devient donc moins confidentielle et leur théâtralité burlesque gagne à la fois en grandiloquence et en cinérama. Ce "Yes Virginia" est tel un cri orgasmique qu'on souhaiterai entendre plus souvent!


Informations sur l'album:

  • La Track-list:
    1. Sex Changes - 4:11
    2. Backstabber - 4:11
    3. Modern Moonlight - 4:45
    4. My Alcoholic Friends - 2:47
    5. Delilah - 6:54
    6. Dirty Business - 3:36
    7. First Orgasm - 3:49
    8. Mrs. O. - 4:40
    9. Shores of California - 3:35
    10. Necessary Evil - 2:54
    11. Mandy Goes to Med School - 4:39
    12. Me & the Minibar - 4:35
    13. Sing - 4:40
  • Line-up:
    • Chant et Piano: Amanda Palmer
    • Batterie: Brian Viglione
  • Informations:
    • Sortie le: 18 Avril 2006
    • Produit par: Sean Slade, Paul Kolderie & The Dresden Dolls
    • Sur le label: Roadrunner
  • Genre: Cabaret punk
  • Site officiel: http://new.dresdendolls.com/
  • Spotify : Yes, Virginia...
  • Le meilleur titre: Sex Changes
  • Extrait en écoute:

  • ... Pura vida  << >>  Gloria ...

    revue de mes meilleurs albums par décennies:
    1970 | 1980 | 1990 | 2000 | 2010 | 2020 }

    -- ou --

    revue de mes albums chroniqués ces dernières années:

    < | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019 | 2020 | 2021 |  }

    Découvrez également: