A Feast of consequences de FISH

FISH

A Feast of consequencesA Feast of consequences (2013)

Depuis ses divorces (femmes et maison de disques), Fish vend exclusivement ses disques sur son site. La qualité de cet album est tel qu'il s'est finalement retrouvé dans toute bonne crémerie.

Bref, tout le monde pensait que Fish allait vivre difficilement de ses rentes, et la précédente etite tournée "entre amis" au printemps 2011 pouvait laisser croire qu'il allait finir par se la couler douce. Mais en fait, non, cette tournée acoustique lui redonna courage, envie de chanter à nouveau, et surtout fut l'occasion de trouver de l'inspiration. Et quelle inspiration!

Au lendemain de son concert au New-Morning en 2011, il partit visiter les vestiges des batailles de la première guerre mondiale près d'Arras. Et là, ce fût un enchainement d'émotions décuplés par de multiples petites coïncidences; avec en point d'orgue le village où ses 2 grands-pères (maternels/paternels) s'étaient rencontrés, en combattant sur le front.
Le gâchis humain, social et intellectuel ont toujours été de grands thèmes de prédilection des chansons de Fish; et la visite de ces lieux funestes furent le déclic pour son nouvel album; et le thème central de l'album est la guerre. Fish entame donc l'album par un exercice de style. "Perfume Rivers" distille un son de cornemuses ténébreuses dans une ambiance lourde dans laquelle une douce odeur de Napalm se ferait presque sentir. A l'écoute des paroles, vous découvrirait une version personnalisée d'Apocalypse Now où Fish a repris la route du Capitaine Wilard.
Ensuite Fish s'amuse avec une chansons très pop: "All loved Up" dans laquelle il se moque de la génération "Star'Ac" (ou "X factor") où l'unique but de nos jours pour les jeunes est d'être célèbre, et ce peu importe les moyens, et certainement pas le temps et le dur labeur pour y arriver.
Après ce morceau "facile", Fish nous conte 2 complaintes sur 2 rythmes différents, d'abord le lancinant et très beau "Blind to the blindness" , puis le très rock-folk "A Feast of consequences" rappelant les conséquences de nos actes sur nous même et sur Dame nature.

Le coeur de l'album (les 5 chansons suivantes) tournent autour du thématique central de la Grande Guerre, de l'Euphorie à l'appel de la guerre ("The Gathering"), à l'attente angoissante du combat "Crucifix Corner" et de âpreté; morceau rappelant les grands heures de Fish avec Marillion; puis au doute sur l'utilité de la guerre ("Thistle Alley" avec une inspiration plus proche du style de Steve Wilson de Porcupine Tree) pour finir sur le dégout et la tristesse de tant de vies gâchés.

Pour finir son album, Fish nous propose deux petites douceurs, avec ce splendide "The other side of me", qui rappelle "Incomplete" et "Family Business" par sa beauté et sa sincérité.

Cet album marque le retour de Fish, voire sa résurrection et j'espère que je ne serai pas le seul (avec les autres fans inconditionnels) à l'aimer. Certes, ces chansons teintés de folk écossais ne sont pas dans l'air du temps, mais bon, que c'est bon, que c'est bon!
On dirait du Pink Folk!


Informations sur l'album:

  • La Track-list:
    1. Perfume River
    2. All Loved Up
    3. Blind to the Beautiful
    4. Feast of Consequences
    5. High Wood Suite
      • High Wood
      • Crucifix Corner
      • The Gathering
      • Thistle Alley
      • The Leaving
    6. The Other Side of Me
    7. The Great Unravelling
  • Informations:
    • Sortie le: 4 September 2013
    • Produit par: Calum Malcolm
    • Sur le label:  Chocolate Frog
  • Genre: Pop-Rock progressif
  • Site officiel: http://www.fishheadsclub.com/
  • Spotify : A Feast of consequences
  • Le meilleur titre: A Feast of consequences

revue de mes albums chroniqués ces dernières années:

2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |  }

Mes artistes de préférence

AMANDA PALMER - TOOL - VAN DER GRAAF GENERATOR - MARILLION - HAMLET - FILTER - WALTARI - LAZULI - SHINING - THE THE - DEVIN TOWNSEND PROJECT - SYSTEM OF A DOWN - FISH - GALAAD - David BOWIE - MASTODON - KING CRIMSON - INTERPOL - RED ELEVEN - The DRESDEN DOLLS - YES - Steven WILSON - LIVING COLOUR - GENESIS - NINE INCH NAILS - PINK FLOYD - ART AGAINST AGONY - HAKEN - FAIR TO MIDLAND - Peter GABRIEL - PORCUPINE TREE - STOLEN BABIES - KILLING JOKE - AMPLIFIER -

Découvrez également: