4603 battements de LAZULI

LAZULI

4603 battements 4603 battements (2011)

Avec le départ de 3 des membres fondateurs (section rythmique), on pouvait craindre que la musique de Lazuli se laisse aller à un flot nettement moins tortueux. Mais il n'en est rien. Cette nouvelle parenthèse (de 7 secondes) entamant ce cinquième opus nous dévoile un morceau d'une remarquable puissance: "Je Te Laisse Ce Monde", morceau totalement hypnotique avec une rythmique alambiquée et un son magistrale de la Léode, qui s'insinue de mieux en mieux dans les compositions. La perte de la Warr Guitar se fait à peine sentir tant les claviers de Romain Thorel (l'un des 2 petits nouveau) apportent ce que les marimbas ne pouvaient apporter: la puissance et la nuance.

Ce nouvel album reste donc totalement dans la lignée des 2 précédents, avec d'une part des morceaux puissants, techniques et enivrants; et d'autre part cet aspect poétique d'une grande simplicité, très chanson française (Quand la bise fut venue), que je qualifierai même de Variété. Et si je devais caricaturer la musique de Lazuli, et bien je dirais que c'est un peu comme si Francis Lalanne chantait sur du King Crimson. Il y a la poésie, la fougue, la chevelure et des compositions superbement bien construites.
Et puis il y a cet instrument qui devient de plus en plus intéressant: la Léode, instrument inventé par Claude Léonetti (paralysé d'un bras), qui nous sort un son à la fois furieux et lancinants à chaque note. La symbiose de cet instrument, unique au monde, avec la guitare de Gédéric Byar est des plus captivantes et mérite vraiment votre attention. C'est vraiment une expérience saisissante qui vous prend aux tripes...

La voix de Dominique Léonetti est toujours aussi puissante et cristalline. Il maitrise sont art et ses textes sont toujours aussi incisifs et poétiques. Sa plume acérée semble s'imprégner de l'acide radioactive de Fukushima, comme le montre la froideur des paroles de "Je te laisse ce monde".
Malheureusement, le son que propose Lazuli n'est pas fait pour les médias et le grand public. Il est soit trop métal ou trop technique pour les uns, et pour ceux qui sont tentés par cette musique iconoclaste, ils reprocheront certainement une musique trop typé "Variété". Mais bon, c'est ce que j'aime et revendique: un son large, libre et varié comme la vie, qui pourrait répondre à l'une des grandes interrogations de Fish, l'ancien chanteur de Marillion, sur la fin du morceau mythique "Fugazi": "Where are the prophets, where are the visionaries? Where are the poets to breach the dawn of the sentimental mercenary?"
Et bien je crois que Lazuli fait partie de ces poètes prophètes de ce monde en perdition, découvrez-les avant qu'il ne soit trop tard!

Informations sur l'album:

  • La Track-list:
    1. ( - 0:07
    2. Je te Laisse ce Monde - 5:35
    3. Le Miroir aux Alouettes - 6:04
    4. Dans le Formol au Muséum - 5:17
    5. 15h40 - 4:55
    6. Les Malveillants - 7:20
    7. Quand la Bise fut Venue - 2:55
    8. L'azur - 4:57
    9. Saleté de Nuit - 5:06
    10. Festin Ultime - 4:35
    11. ) - 1:18
  • Genre: Pop progressive
  • Site officiel: https://www.lazuli-music.com/
  • Spotify : 4603 battements
  • Le meilleur titre: Je te laisse ce monde
  • Extrait en écoute:

revue de mes albums chroniqués ces dernières années:

2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |  }

Mes artistes de préférence

KILLING JOKE - PORCUPINE TREE - FILTER - WALTARI - HAMLET - KING CRIMSON - Peter GABRIEL - GALAAD - Steven WILSON - YES - ART AGAINST AGONY - PINK FLOYD - THE THE - NINE INCH NAILS - STOLEN BABIES - David BOWIE - VAN DER GRAAF GENERATOR - RED ELEVEN - MARILLION - DEVIN TOWNSEND PROJECT - LIVING COLOUR - SYSTEM OF A DOWN - FAIR TO MIDLAND - FISH - AMANDA PALMER - INTERPOL - TOOL - SHINING - MASTODON - The DRESDEN DOLLS - LAZULI - GENESIS - AMPLIFIER - HAKEN -

Découvrez également: