Muzak > Mon année 2014 en musique

>  Une année d'albums en 12 émois

Dec.Round II

RED ELEVEN - Round II

Encore des finlandais qui déménagent! C'est du métal plutôt mainstream avec une excellente voix et une très bonne utilisation des claviers.
Bref, le mix parfait du métal pas trop métal, et du rock bien rock avec tout ce qu'il faut. C'est bel et bien l'un des groupes scandinaves à suivre de près.
Le morceau de l'album: Narrow Mind

Nov.Cooking with pagans

En savoir plus

FREAK KITCHEN - Cooking with pagans

Vous aimez la guitare, mais vous ne supportez pas quand le gars se prend au sérieux?! Et bien j'ai ce qu'il vous faut: FREAK KITCHEN. Mattias "IA" Eklundh et ses 2 compères sont de retour avec (déjà!) ce huitième album, avec un trame plus basique mais nettement plus efficace. Une véritable machine à tubes! Ce "Cooking with pagans" a été concocté avec d'excellents riffs, des refrains pop entrainants, le tout chauffé à une sauce Blues-rock progressive du meilleur gout.
Le morceau de l'album: Freak of the weak

Oct.Open me

Guillaume PERRET - Open me

Comment décrire la musique de Guillaume Perret, et bien c'est du saxo mais pas uniquement du saxo. Guillaume triture son saxo avec différents effets et se permet de sortir des sentiers battus. Entre Jazz, rock prog et une dose de funk allié au métal, Guillaume et sa clique font dans une musique éclectique, très travaillé et paradoxalement, terriblement instinctive. Avec une basse Zeuhl, une guitare crimsonienne et une batterie très brufordienne, le saxo de Guillaume Perret nous captive et nous met en transe. "Shoe Box" (version eP) est le morceau jazz de l'année!
Le morceau de l'album: Shoe box

Sept.Royal Blood

ROYAL BLOOD - Royal Blood

Sans contexte la révélation de l'année! Un album aussi simple et percutant comme celui là, cela faisait bien des lustres que je n'en avais pas entendu! C'est simple, direct et terriblement efficace! Entre stoner rock, métal et blues-rock, on pense évidemment aux Whites Stripe, à Lightning Bolt (autre duo basse/batterie) et donc du coup à Muse. Un Muse sans fioriture et sans aucune prétention, si ce n'est de délivrer quelques uppercuts bien placés et de nous rappeler que le rock, c'est avant tout une rythmique, et de la sueur!
Le morceau de l'album: Figure It Out

Aout48:13:00

En savoir plus

KASABIAN - 48:13:00

En fait, c'est après avoir fait l'acquisition de leur nouveau home-studio que Tom Meighan et Serge Pizzorno, les 2 leaders du groupe, se sont mis à délirer à créer quelques mélodies basiques et bigrement défoulantes! Album décalé dans leur discographie, ils ont même voulu poussé l'expérience plus loin, avec ce titre énigmatique: 48:13; pour les 48 minutes et 13 secondes que dure l'album. Et si la pochette de l'album porte les12 durées affichées l'une au dessus de l'autre, c'est qu'il voulainet que chaque chanson ait comme nom la durée de la chanson! Leur maison de disque leur en a dissuadé, mais en tous les cas, je vous invite vivement à écouter les tonitruants morceaux "3:40"; "6:53" et leur tube "3:00"
Le morceau de l'album: Doomsday

Juil.Pink Lemonade

En savoir plus

CLOSURE IN MOSCOW - Pink Lemonade

Si vous restez nostalgique du groupe "At-The-Drive-In" et que le projet "Antemasque" n'a pas comblé ce manque, penchez-vous sur ce groupe. Très influencés par la scène US comme les Mars Volta, la scène psychédélique US des années 70 et un groove funk excellent, CLOSURE IN MOSCOW nous délivre une musique "papillonesque" qui virevolte dans un champ de 1000 sonorités.
Le morceau de l'album: Seeds of Gold

JuinThe Taste of Wormwood (Voices from Chernobyl)

En savoir plus

Philippe LUTTUN - The Taste of Wormwood (Voices from Chernobyl)

Si le rock progressif vous gave et bien risquez-vous une fois de plus et dites vous qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. "The Taste of Wormwood (Voices from Chernobyl)" est un album de rock progressif dans toute sa splendeur: c'est un concept album, avec des morceaux dépassant les 6 minutes, remplis de claviers accrocheurs, des riffs et solo de guitares bien placés et une multitude de breaks et d'enchainement de rythmes laissant peu de places aux refrains. Et pour couronner le tout, c'est un album auto-produit, fait par un français qui fait de la musique à ses heures perdues et qui réalise ici un coup de maitre, sans jamais surjouer dans les travers pompeux du Rock progressif.
Le morceau de l'album: The day after

MaiInterior City

En savoir plus

The GABRIEL CONSTRUCT - Interior City

Style avant-gardiste, mêlant classique, modern-jazz, métal et je-ne-sais-quoi, l'album développe son propre univers et nous transporte bien loin de ce que nous avons l'habitude d'entendre. J'en reste perplexe et fasciné devant tant de maitrise pour un premier album. Sous ce nom de "The gabriel construct" se cache un jeune prodige: Gabriel Lucas Riccio. Gabriel est un jeune musicien muti-instrumentaliste (piano, guitare, chant, batterie, etc.), de formation classique (lauréat du Swarthmore College en 2011), qui, avec l'aide d'anciens musiciens du groupe métal "Periphery", vient de sortir l'un des albums les plus étonnant et plus surprenant que j'ai pu écouter ces dernières années.
Le morceau de l'album: Fear of Humanity

AvrilTant que l'herbe est grasse

En savoir plus

LAZULI - Tant que l'herbe est grasse

Depuis leur tout début, Lazuli fait du rock éclectique, aux croisées d'une pop "Peter Gabrielesque", d'un rock-prog sophistiqué et de la simplicité de mélodies très françaises, très "variétés". Et avec ce nouvel album, on peut qualifier Lazuli comme les maitre d'un nouveau style: la "variété progressive". Par rapport aux précédents albums, "Tant que l'herbe est grasse" nous offre une cohérence que le groupe n'avait jamais pu atteindre en nous offrant un tour d'horizon complet de leurs styles iconoclastes.
Le morceau de l'album: Prisonnière d une cellule mâle

MarsThe Earl of Mars

En savoir plus

The EARLS OF MARS - The Earl of Mars

Voici un groupe bien barré, des moustachus chevelus qui font du punk-cabaret progressif. C'est gras, très théâtral, jazzy, incongru, voire limite impropre à la consommation mais mon Dieu que c'est bon!
On ne sait plus trop Ă  quel saint se vouer en Ă©coutant cette musique diabolique.
On en redemande!
Le morceau de l'album: The Last Glass Eye-Maker

Fev.Thoughtscanning

WE ALL DIE (Laughing) - Thoughtscanning

Avec ce dark-project Arno STROBL montre enfin le visage grimaçant derrière son masque de bouffon qu'il arborait ces 15 dernières années. Voyage abyssal dans l'âme meurtrie du chanteur, ce morceau (et album) est, malgré sa noirceur, est d'une cohérence rarement vue dans une telle musique, il y a cette trame de ce riff mélancolique, sorte de témoin de périple dantesque qui nous mène vers des sonorités plus violentes, mais également acoustiques et aériennes. Un album sombre d'une grande maturité et une fois de plus, parfaitement produit!
Le morceau de l'album: Thoughtscanning

Janv.~ (waves)

En savoir plus

IAMTHEMORNING - ~ (waves)

Entre le léthargique Ólafur ARNALDS et la maniaco-dépressive Agnès OBEL, mon choix est vite fait parmi les perles actuelles du néoclassique: je choisis le duo russe "IAMTHEMORNING". D'un côté, Gleb Kolyadin, pianiste virtuose au touché délicat. De l'autre, nous avons l'enchanteresse Marjana Semkina, chanteuse soprano de son état. Au milieu, vous avez soit un quatuor à cordes, soit un un groupe post-rock (guitare, basse et batterie), soit le tout mélangé, soit rien, vu que c'est un duo à la base. Et dans tous les cas de figure, vous obtenez de la magie.
Le morceau de l'album: Circles

2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 |

Pour rappel, ces appréciations d'albums reflêtent le moment auquel je les ai découvert. Vous pouvez consulter ma cédéthèque idéale et découvrir mes meilleurs albums de tous les temps.

Découvrez également: